Make vs Zapier, quel logiciel d’automatisation choisir ?

10 minutes
Make vs Zapier

Pour choisir entre Make vs Zapier, les points de comparaison sont la tarification, la connexion API aux logiciels existants et la nécessité de faire interagir des collaborateurs autour des futures tâches automatisées.

L’automatisation et plus largement la digitalisation du fonctionnement d’une entreprise sont des sujets importants à prendre en main par les organisations. Néanmoins le panorama des solutions logicielles n’a jamais été si peu lisible. Trouver le bon logiciel demande alors des ressources et des connaissances peu accessibles pour la majorité des entreprises. Alors que choisir parmi les logiciels d’automatisation ? Deux logiciels s’affrontent sur cette verticale : Make vs Zapier.

Ces deux logiciels attirent les projecteurs, mais sachez que d’autres alternatives existent (comme Lapala) et permettent d’aller au-delà des automatisations. Nous avons un article comparant les principales alternatives.

Découvrez l'automatisation avec Lapala

Si vous n’aviez qu’une chose à retenir de cet article :

Zapier c’est quoi ?

Présentation de Zapier

Zapier est un logiciel d’automatisation des tâches en no-code sur les différentes applications d’une entreprise. Une automatisation d’un flux de travail s’appelle un Zap. Ce Zap se compose en deux parties :

  • La définition d’un unique déclencheur (ou trigger) pour ce Zap. Par exemple la réception d’un email dont l’objet du mail contient le mot « Demande ».
  • Un ensemble d’actions qui s’enchaînent de manière linéaire sans retour en arrière possible. Des conditions et filtres sont tout de même possibles pour créer des cheminements différents selon des critères paramétrables. Par exemple, si la demande contient le mot logistique alors la demande est envoyée à Marc, sinon une transaction est créée dans l’outil de ticketing de l’entreprise

Le nombre d’actions est sur le papier illimité. Néanmoins trois points d’attention sont à connaître :

  • Il ne peut y avoir qu’un seul déclencheur par Zap. Si vous voulez plusieurs déclencheurs, il faut faire plusieurs Zaps.
  • Zapier étant un logiciel d’automatisation linéaire. Une action ne peut avoir qu’une seule entrée. C’est à dire une fois qu’une condition est posée, elle ne pourra jamais se repositionner sur un cheminement voisin.
  • De même, Zapier ne permet pas des boucles rétroactives ou des retours en arrière.
Make vs Zapier des logiciels d'automatisation linéaire et arborescent

Exemples d’automatisation avec Zapier

Quel est le principal avantage de l’automatisation avec Zapier et ses inconvénients ?

Les principaux avantages de Zapier et des Zaps :

  • C’est un logiciel d’automatisation des workflows simple d’utilisation grâce à son ergonomie « Grand Public ».
  • Des intégrations et connexions par API aux meilleurs logiciels du marché.
  • Nouvelles fonctionnalités de création de base de données et de conception d’interfaces mais non intégrées aux workflows automatisés.

Les principaux inconvénients de Zapier :

  • Scénario linéaire exclusivement (sous forme d’arborescence, impossibilité de retour en arrière ou de multiples entrées).
  • Une automatisation ne prend pas en compte les interactions humaines. Automatiser c’est bien, mais rendre plus efficace les processus entre les robots et les humains, c’est mieux.
  • Zapier est connu comme le logiciel d’automatisation le plus cher.

Le tarif peut être vu comme un inconvénient, néanmoins il faut se dire que Zapier permet tout de même d’économiser du temps et de l’argent… Donc si Zapier fait gagner 1h par jour à toutes vos équipes… cela devient tout de même très vite un problème minime.

Pricing Make

Dans ce match Make vs Zapier, au tour de Make de passer au peigne fin.

Qu’est-ce que Make (anciennement Integromat) ?

Présentation Make (Integromat)

Alors que Zapier est américain. Make appartient à une entreprise allemande, Celonis.

Make est un logiciel d’automatisation no-code pour automatiser des workflows et tâches. De la même manière que Zapier, une automatisation dans Make se décompose en un déclencheur unique et en un ensemble d’actions spécifiques (enrichis de filtres et conditions).

Comme Zapier, Make permet de traiter les automatisations linéaires (Cf schéma dans la partie Zapier). Une automatisation est appelée Scénario. Si vous avez besoin de plusieurs déclencheurs dans un processus, vous aurez besoin de créer plusieurs scénarios.

Comme avec Zapier, vous pouvez connecter par API de nombreuses applications web parmi les meilleurs du marché.

La prise en main de Make nécessite un court temps d’adaptation. Mais une fois pris en main les interfaces sont très simples à maîtriser.

Automatisation sur Make

Exemples automatisation avec Make (Integromat)

Avantages et inconvénients de Make

Les principaux avantages de Make :

  • C’est un logiciel d’automatisation des workflows agréable à utiliser grâce à son éditeur de workflow no-code
  • Des intégrations et connexions aux meilleurs logiciels du marché.
  • Traitement de workflows plus complexes que Zapier

Les principaux inconvénients de Zapier :

  • Scénario linéaire exclusivement (sous forme d’arborescence, impossibilité de retour en arrière ou de multiples entrées).
  • Une automatisation ne prend pas en compte les interactions humaines. Automatiser c’est bien, mais rendre plus efficace les processus entre les robots et les humains, c’est mieux.

Le tarif de Make est plus compétitif que Zapier, cf le paragraphe suivant.

Pricing Make

Make vs Zapier, la comparaison

Tableau comparatif Make vs Zapier vs Lapala

CritèresZapierMakeLapala
Nombre de déclencheurs par workflow1 déclencheur1 déclencheurMulti-
déclencheur
Editeur No-code✅ + low-code
Condition logique et filtre
Regroupement d’embranchements / Action multi-entrée❌ (workflow linéaire)❌ (workflow linéaire)
Nombre d’intégrations de logiciels60001000400
Intégration de logiciels non standards✅ (Basique)✅ (Basique)⚛️ (Avancé)
Gestion de base de données✴️ Oui mais non intégré au workflow✅ intégré au workflow
Création d’interactions humaines✴️ Oui mais non intégré au workflow✅ intégré au workflow
Nationalité🇺🇸 USA🇩🇪 Allemagne🇫🇷 France
LangueAnglaisAnglaisFrançais et Anglais
Facilité d’utilisation /10877
DéploiementSaaSSaaSSaaS ou Cloud Privé
Client type< 500 collaborateurs< 500 collaborateurs< 500 collaborateurs

Contactez-nous si vous pensez que nous avons commis une erreur

Comme vous allez pouvoir le voir dans le tableau comparatif, le match Make vs Zapier est très serré. En effet, Make et Zapier ont le même principe d’automatisation : 1 déclencheur + des actions et conditions.

Certes Zapier possède plus de connexions aux logiciels du marché, néanmoins ce n’est pas vraiment un argument différenciant car une entreprise n’a pas des milliers de logiciels dans son système d’information.

Même si Make prend un peu plus de temps à maîtriser, les deux restent très simples à prendre en main grâce à leur éditeur no-code qui ne demande aucune compétence en développement informatique.

Zapier possède des fonctionnalités de base de données et d’interfaces utilisateurs. Néanmoins, le fait qu’ils ne sont pas intégrer directement aux automatisations ne permet pas pas un réel différenciant avec Make. En effet, avec Make, il suffit de connecter un Airtable, Excel, Typeform ou encore Bubble et vous obtiendrez le même résultat.
Cette fonctionnalité est d’ailleurs la force du logiciel Lapala.

Une grande différence Make vs Zapier la tarification et la connexion API aux logiciels

Sur le plan gratuit, Make offre 1000 opérations par mois sur maximum 2 scénarios. Zapier propose 5 Zaps a.k.a. workflows.

Sur le premier plan payant. Make offre 10 000 opérations par mois avec scénarios illimités pour environ 11 euros par mois. Entre 100 et 10 000 opérations Zapier coûtera entre 19 et 130 euros par mois.
C’est plus cher mais vous avez plus de chance d’accéder aux logiciels existants dans votre entreprise. Par rappel, Zapier se connecte à 6000 applications contre 1000 logiciels pour Make.

La méthode pour choisir Make vs Zapier

Pour choisir entre les deux, nous vous proposons la démarche suivante :

  • Rechercher si vos logiciels sont présents dans les catalogues de Zapier et Make.
  • Avez-vous besoin d’interactions humaines parmi les tâches automatisées ? Par exemple, pour enrichissements, validations, contrôles, annotations, productions diverses…
    • Si oui, Zapier et Make ne sont pas faits pour vous. Nous vous recommandons Lapala ou Kissflow.
    • Si non, rendez-vous au point suivant.
  • Make et Zapier s’avèrent d’être tous les deux de bons outils pour vous. Le choix va donc se faire sur l’outil le moins cher.
    • Make est facturé en Ops (Opérations dans les scénarios) et Zapier est facturé en tasks (Tâches dans les Zaps).
    • Expérimenter est la seule façon de comprendre comment vous serez facturé par ces logiciels d’automatisation. Une fois les tests faits, il suffira de calculer votre utilisation future de ces outils et de prendre le moins cher.

Make vs Zapier, une alternative pourrait être Lapala, une solution française centrée sur les collaborateurs

Lapala est la seule alternative Zapier française permettant d’intégrer des interactions humaines dans un workflow automatisé.

Par exemple, dans le cas d’un workflow d’automatisation d’une demande d’achat, Lapala permet d’intégrer une validation « humaine » si le budget est supérieur à un certain montant.

Lapala permet également de gérer les processus complets non linéaires avec des retours en arrière ou des actions à multiples entrées.

Make vs Zapier, Lapala l'alternative française

Voici un exemple de cas d’usage sur l’administration des ventes dans Lapala.

Sa prise en main est simple, intuitive et no-code. Son paramétrage n’est pas dépendant d’équipes techniques ou de la DSI.


Vous savez maintenant tout sur Make vs Zapier. Maintenant c’est à vous de jouer ! A très vite pour plus de contenus !

Le plan d'action pour choisir un logiciel. Le guide concret et pratique de la transformation

Le plan d’action
pour choisir un logiciel.

Un guide concret et pratique de transformation


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *